Photo Conseils pour un programme d'entraînement au trek
18 Jul 2020

Conseils pour un programme d'entraînement au trek

Les amateurs du trekking sont souvent indécis lorsqu'il s'agit de l'entraînement à suivre pour le bon déroulement de l'activité. En effet, il est important de rester prêt physiquement lors de la pratique du trek. De ce fait, il est nécessaire d'identifier quel type d'entraînement physique vous devez suivre pour être performant au trek. Trouvez dans cet article quelques conseils pour un programme d'entraînement au trek.

Valoriser le renforcement cardiovasculaire

Le trek est une activité qui exige beaucoup d'énergie. De ce fait, il est important de renforcer le système cardiovasculaire. Cela peut se faire si vous participez à deux sports supplémentaires par semaine durant les deux mois qui précèdent le trek. Il est notamment recommandé de se mettre au footing puisque cet exercice se révèle efficace sur le plan cardiovasculaire. Le footing permet de mobiliser l'appareil locomoteur. Un bon entraînement cardiovasculaire permet de limiter les risques pendant les premiers jours de trekking.

Par ailleurs, la forme physique requise pour se mettre au trek sollicite l'endurance respiratoire afin de favoriser le transfert d'oxygène au sang et la canalisation du sang vers les tissus et les muscles. Ce processus permet aux muscles de réaliser leur travail correctement lors d'une séance de trek. D'autre part, le renforcement cardiovasculaire doit aussi s'accompagner du renforcement musculaire afin d'optimiser votre corps à résister aux différents soucis physiques lors du trek. Il serait donc plus facile grâce à cet entraînement d'éviter toutes éventuelles blessures.

Se mettre à la marche

Pour une bonne préparation au trek, il faut mentionner que la marche active est très recommandée. De ce fait, vous pouvez varier votre entraînement au cours de huit semaines et augmenter en même temps votre performance physique. Ainsi, vous avez la possibilité de faire de la marche active durant une à deux heures pendant la première semaine. Vous pouvez également chercher des circuits vallonnés afin d'anticiper le parcours lors du trek. Lors des quatre semaines suivantes, vous pouvez allonger votre séance de marche active de deux heures et demie. En même temps, l'utilisation des bâtons peuvent vous aider pour simuler le trek.

A part cela, il est conseillé de continuer le même programme lors de la cinquième à la septième semaine. Toutefois, pour maintenir votre progression, vous pouvez par exemple porter un sac assez lourd lors d'une de vos sorties. Au bout de la huitième semaine, il est conseillé de s'étirer et de valoriser les séances d'assouplissement pour le renforcement musculaire.

Enchaîner des exercices chez soi

Une façon de s'entraîner au trek est aussi de pratiquer divers exercices physiques lorsque vous êtes chez vous. Vous pouvez notamment faire des pompes. Cette méthode permet de développer les abdominaux et le haut du corps. A part cela, vous pouvez opter pour la chaise romaine. Cet exercice permet de travailler les quadriceps. Cela influe sur une meilleure résistance lors du trek.

Aussi, il est conseillé de se mettre face au sol et de s'appuyer sur les pointes des pieds afin de renforcer votre capacité d'endurance. Plus important encore, les squats permettent de tonifier et de développer vos quadriceps et vos fessiers. Tous ces exercices de renforcement musculaire ne feront qu'améliorer votre performance physique lors de la pratique du trek.