Un événement exemplaire

Ecotrail_logo

Ce week-end avait lieu l’EcoTrail de Paris®.

Le côté « Trail » de l’épreuve est largement discutable : 1500 D+ pour le plus long parcours de 80km, on est loin du SkyRunning !

Par contre, ce qui n’est pas discutable, c’est l’importance donnée par les organisateurs au côté éco-responsable. Et à ce titre l’EcoTrail de Paris® est vraiment exemplaire. L’événement a d’ailleurs été cité comme initiative remarquable lors de la COP21.

Espérons que cette dynamique des EcoTrails, pour l’instant cantonnée à quelques grandes capitales européennes, s’aventure à l’avenir sur des terrains un peu plus accidentés…

Le paradoxe du traileur

C’est en m’intéressant à la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprise), dans le cadre de mon travail, que j’ai pris conscience de l’impact que pouvait avoir la pratique du trail sur l’environnement : dégradation du milieu naturel, rejets de CO2 lors des déplacements en voiture, utilisation de matières premières non renouvelables pour la fabrication des équipements…

Paradoxalement, c’est grâce à la nature, la beauté des paysages traversés, la richesse de la faune et de la flore, que la pratique du trail prend tout son sens et apporte autant de satisfaction (en tout cas pour moi).

Aiguille verte, les Drus et la mer de glace

Et si il était possible de pratiquer cette activité de manière durable, sans conséquence négative pour l’environnement ? Plus ambitieux encore, peut-on envisager une pratique du trail à impact positif ?

Je vais profiter de ce blog pour partager mes réflexions, découvertes et expérimentations sur cette thématique. Et si toi aussi, ami lecteur, tu te poses ces questions, alors sois le bienvenu et partageons nos expériences !